Dans le cadre du Festival AIRTIME, nous débutons ce soir un cycle cinématographique sur les airtimes français. Oh oui bon, il faut chercher un peu mais si si, l'airtime tricolore, ça existe ! Au programme, un petit parc français tenu avec passion par les frères Gélis et qui fut le premier à proposer un inverted en France : Nigloland.

Le mot du réalisateur

J'avais écris à l'avance la plupart des séquences du film. J'ai eu énormément de chance lors du tournage et le résultat est assez proche de ce que j'avais imaginé. Comme à mon habitude, la construction et le rythme du film sont conditionnés par la musique, à l'image près. Alors que le montage de Nigloland s'est effectué en parallèle de celui de Planète Magique, Nigloland reste ironiquement ma réalisation la plus "normale". Quoi que, derrière les images de bonne humeur se cache aussi un certaine tristesse révélée par le rapport qu'entretiennent les images avec les paroles de Kyo.

Pour la petite histoire, c'est en visionnant cette vidéo que Robb et Elissa Alvey ont décidé de rajouter Nigloland à leur marathon européen de 2005.

Bon film à tous !

Le coin du cinéphile

Amis des bons points bonsoir ! Avez-vous bien écouté le film de ce soir ?

Bien sûr, vous avez tous reconnu la chanson Tout envoyer en l'air de Kyo. Mais la version de la vidéo est un peu spéciale. Quelle est sa particularité ?

Bonne analyse filmique !